Accueil du site / Tourisme / Activités touristiques à Saschiz / L’église fortifiée Saint Stéphane

Jadis, il existait à Saschiz 7 églises et chapelles. Aujourd’hui, hormis l’église fortifiée, on peut encore prouver l’existence de 4 d’entre elles, ce qui explique le nom "7 églises" autrefois utilisé à la place de Saschiz.

L’église évangélique est située au centre du village ; elle a été édifiée entre 1493 et 1525 sur les ruines d’une église romane et d’une église cistercienne gothique. L’église actuelle a été dédiée au roi Stéphane de Hongrie, raison pour laquelle elle est sous le patronage de Saint Stéphane.

Comme dans le cas des autres églises fortifiées de Transylvanie, cette construction extraordinaire devait jouer à la fois le rôle d’église et de fortification, assurant la défense des paroissiens.

Sa forme est celle d’une église fortifiée de type mono-salle sans tour, d’époque gothique tardif, ayant une seule nef et un corps long, qui est probablement le plus long de cette sorte en Transylvanie. Elle est entourée de 22 contreforts qui soutiennent 23 arches. Au niveau des arches, sous la toiture, se trouve le niveau dédié à la défense. Dans la partie nord du corps se trouve une petite tour de deux étages qui forme la sacristie.

A l’intérieur de l’église se trouve un autel baroque très bien conservé datant de 1735, importé d’Autriche, une chaire et un bénitier de 1709, un orgue (construit en 1788, agrandi en 1840 et 1878) - un des dix plus grands de Transylvanie - et des bancs construits en style gothique tardif.

La tour clocher de défense, construite de pierres et de briques, se dresse à 10 mètres de la sacristie de l’église. Ses murs ont une épaisseur de 3 mètres à la base et les côtés atteignent une longueur de 11,6 mètres. En l’an 1877, après la construction de la tour de l’horloge de Sighisoara, la tour de défense de Saschiz a été transformée en clocher et a adopté sa forme actuelle.

Après avoir été détruite par les flammes de plusieurs incendies dévastateurs, la coiffe de la tour a été restaurée pour la dernière fois dans les années 1930 - 1932. Dans la fenêtre de l’étage supérieur prend place une sculpture de bois nommée "Bogdan", qui accompagnait chaque quart d’heure les sonneries de l’horloge. L’église et la tour étaient entourées par un mur de défense dont l’emplacement a pu être décelé en partie par des fouilles archéologiques ; le mur actuel suit le même parcours.

L’église est maintenant classée au patrimoine mondial de l’UNESCO et peut-être visitée.

Galerie image

A propos de l'auteur